Laurent Grzybowski

auteur-compositeur-interprète

Contact
06 83 04 81 31
l.grzybowski@lavie.fr
101 bis rue Saint-Charles
75015 Paris
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon

© 2017 par Julien Buis

Biographie

1961 : Naissance à Paris 

1967 : Entre à la chorale Mini-Hosanna, à Saint-Ignace (Paris), dont il devient soliste 

1969-1971 : Elève à l'école de prière de Troussures, dirigée par le père Henri Caffarel
 
1971 : Premier camp d'été avec le Mouvement eucharistique des jeunes - MEJ - 
(il en fera une vingtaine) 

1975 : Découvre la guitare et commence ses premières animations 

1979 : Passe son Bac à Paris 

1980 : Accueille le pape Jean-Paul II, au nom des jeunes, au Parc des Princes, à Paris 

1981 : Organise deux convois humanitaires en Pologne, après la répression contre le syndicat Solidarnösc, avec le soutien de RTL
 
1982 : Licence de philosophie à la Sorbonne 

1982-1984 : Effectue son service civil, comme objecteur de conscience, dans un foyer d'accueil pour mères célibataires, à Paris 

1985 : Anime un grand rassemblement MEJ au Zénith de Paris (4 000 jeunes) 

1985-1988 : Membre de l'équipe nationale du MEJ
(où il écrit et compose ses premières chansons) 

1987 : DESS (Master de journalisme) à l'Institut Français de Presse 
Premières messes TV avec « le Jour du Seigneur » (France 2) 
Rencontre avec Jean-Paul II au Vatican (25 ans du MEJ) 

1988 : Premiers articles dans La Croix, comme journaliste 
Rassemblement national du MEJ à Strasbourg « Pâques sans frontières » (4 200 jeunes),  
où il conduit une délégation de jeunes reçue officiellement au Conseil de l'Europe 
Rassemblement de 10 000 enfants du catéchisme au Palais omnisports de Paris-Bercy 

1989 : Premières tournées de chants 
Festival off des Francofolies de La Rochelle 
Pèlerinage vers Compostelle (JMJ), retransmis cinq semaines durant par France 2 
Crée les premiers carnets de chants (vert et rouge) de la collection « Diapason ». 
Premier reportage au Liban pour couvrir la fin de la guerre 

1990 : Premier album : « Europa » 
Entre au groupe La Vie, comme journaliste 
Crée, avec Philippe Warnier, le groupe d'intellectuels catholiques PAROLES 

1991 : Anime le pèlerinage international Foi et Lumière à Lourdes (15 000 pèlerins) 
Lance la première rencontre annuelle des « Chanteurs et comédiens en Eglise »
 
1992 : Deuxième album « Dieu est une fête ! » 
Reportage en Israël/Palestine pour couvrir la première Intifada. 

1993 : Première croisière musicale et culturelle en Méditerranée 

1994 : Reportage au Rwanda (génocide) pour lequel il reçoit le Prix Média-Europe de l'UCIP.
 
1995 : Crée, avec Claude Bernard, l'Association des auteurs compositeurs de chants religieux et liturgiques (ACCREL). 

1996 : Anime son premier des trois « Frat » (1996, 1998, 2000),  
rassemblant 10 000 lycéens à Lourdes 

1997 : Écrit l'un des deux chants officiels des JMJ de Paris « Maître qui nous aimes » 

1998 : Troisième album « Fraternel » 

1999 : Festival « Dieu est rock » à Saint-Jean-de-Bournay (38) 
Anime les Journées nationales du scoutisme 
Publie « Là où est ton trésor », 20 entretiens sur la spiritualité (éd. DDB) 

2000 : Quatrième album « Vers l'autre rive »  (live) + JMJ de Rome 

2002 : Cinquième album « Des milliards de chemins » 

2003 : Sixième album « Planète Espérance » 

2004 : Second reportage au Rwanda (arrestation et emprisonnement à Kigali) 

2005 : Festival de Pâques à Chartres / rock chrétien (première participation) 
Septième album « Solidaires » 

2007 : Festival de Pâques à Chartres / rock chrétien (deuxième participation) 
Huitième album « Mille raisons d'espérer » 

2008 : Nominé pour le Prix Reporters d'espoirs 
Lancement de la première Spirit'Academy
(camp de formation liturgique pour des étudiants) 

2009 : Écrit l'hymne officiel de la Fête des voisins : « Que la fête commence ! » 

2010 : Neuvième album « Fais briller ta vie » 

2011 : Compose un hymne en français pour les JMJ de Madrid : « Enracinés dans le Christ ». Compose le premier chant interreligieux francophone à l'occasion des 25 ans d'Assise :  
« La force de l'esprit ». 

2012 : Dixième album « Mes plus belles chansons bibliques »
 
2013 : Onzième album « Lève-toi et marche ! » 

2015 : Douzième album « A ceux qui rêvent fin » 
Participation aux Angels Music Awards (Prix de la chanson chrétienne) : 4ème place sur 70
 
2016 : Création d'un chant pour la Sagrada Familia (Barcelone) avec sortie d'un single. 

Empêcheur de chanter en rond !

Le répertoire de Laurent Grzybowski est double : religieux et profane. Il est, à cet égard, l'un des rares artistes a se situer au carrefour de la liturgie et de la chanson chrétienne, aussi à l'aise sur scène qu'au service de la liturgie. Dans le registre de la variété, ses chansons s’inspirent de ses voyages et de ses rencontres tout autour de la planète. Car ce chanteur est également journaliste : loin de se contenter de décrire le monde, il voudrait contribuer à le transformer. Comme les médias, la musique est un formidable moyen de communication », dit-il.

« C’est un langage universel qui permet de franchir les frontières. A l’heure où certains ne parlent que de murs et de barbelés, je voudrais, dans mon métier de journaliste comme dans mon activité de chanteur, ouvrir des voies et bâtir des ponts ».

Le dialogue des cultures et des religions plus fort que le choc des civilisations... Nourris de l’actualité, ses textes sont un appel à vivre ensemble, dans le respect des différences.

Chanter, un engagement pastoral

Laurent Grzybowski anime toutes sortes de rencontres, religieuses, interreligieuses ou laïques et témoigne dans des établissements scolaires (primaires, collèges ou lycées). Il assure également des formations liturgiques, joignant la théorie à la pratique, notamment pour des jeunes. Mu par sa foi en Dieu et en l'Homme, Laurent Grzybowski se déplace à l'invitation des paroisses, des diocèses ou des mouvements. Quand il chante en paroisse, Laurent fait volontiers appel à la chorale ou aux instrumentistes du lieu.

Faut-il parler de   « concert », de « veillée » ou de  « louange » ?  Peu importe. Une chose est sûre : sa démarche est plus pastorale que culturelle, plus conviviale que « show-biz ».

Il ne cherche pas à se produire, mais à témoigner de ce qui l'habite. Il propose avant tout une expérience : découvrir le bonheur de chanter ensemble, tous âges confondus. Il ne chante pas pour les enfants, mais pour tous ceux qui ont un cœur d'enfant... ou qui aimeraient bien le retrouver. C'est à dire pour toutes les générations. D'ailleurs, il ne chante pas « pour » mais  « avec » un public. L'occasion d'une belle soirée en famille avec les grands-parents, les parents et les petits enfants.

Témoin de la fraternité

Proche des jeunes, dont il connaît bien les rêves, les blessures et les espoirs, Laurent est un de ces témoins qui ne cherche pas à « convertir » ceux et celles qu'il rencontre, mais à « éveiller » quelque chose en eux.

Plus de 1000 concerts en trente ans, 80 000 albums vendus, pas de quoi lui prendre la tête : ce témoin de la fraternité cherche toujours à garder un langage simple et des moyens adaptés pour répondre aux appels qu'il reçoit. Même si vous n’arrivez pas à prononcer son nom (dites Jibofski !), vous aurez envie de reprendre avec lui ses chansons, qui ont le don de réveiller, en chacun, des énergies insoupçonnées.

Il ne cherche pas à se produire, mais à témoigner de ce qui l'habite. Il propose avant tout une expérience : découvrir le bonheur de chanter ensemble, tous âges confondus. Il ne chante pas pour les enfants, mais pour tous ceux qui ont un cœur d'enfant... ou qui aimeraient bien le retrouver. C'est à dire pour toutes les générations. D'ailleurs, il ne chante pas « pour » mais  « avec » un public. L'occasion d'une belle soirée en famille avec les grands-parents, les parents et les petits enfants.

Il ne cherche pas à se produire, mais à témoigner de ce qui l'habite. Il propose avant tout une expérience : découvrir le bonheur de chanter ensemble, tous âges confondus. Il ne chante pas pour les enfants, mais pour tous ceux qui ont un cœur d'enfant... ou qui aimeraient bien le retrouver. C'est à dire pour toutes les générations. D'ailleurs, il ne chante pas « pour » mais  « avec » un public. L'occasion d'une belle soirée en famille avec les grands-parents, les parents et les petits enfants.

Proche des jeunes, dont il connaît bien les rêves, les blessures et les espoirs, Laurent est un de ces témoins qui ne cherche pas à « convertir » ceux et celles qu'il rencontre, mais à « éveiller » quelque chose en eux.

Plus de 1000 concerts en trente ans, 80 000 albums vendus, pas de quoi lui prendre la tête : ce témoin de la fraternité cherche toujours à garder un langage simple et des moyens adaptés pour répondre aux appels qu'il reçoit. Même si vous n’arrivez pas à prononcer son nom (dites Jibofski !), vous aurez envie de reprendre avec lui ses chansons, qui ont le don de réveiller, en chacun, des énergies insoupçonnées.

« Des milliards de chemins », « Des signes de fraternité », « Ouvrez tous ces verrous fermés », « Vivre debout ! » font partie de ses nombreux tubes. Une guitare qu’il aime faire vibrer, une voix chaude et sincère, une personnalité directe et rayonnante, Laurent finit toujours par allumer le feu. Qui l’écoute ne peut que se laisser ravir. « Ravir » veut-il aussi signifier « voler » ? Ne craignez rien ! Avec lui, un seul danger : que chacun se voit voler d’un peu de son indifférence.